Les RML8 se précisent et le programme est en train d’être finalisé dans les moindres détails.

thumbnail_12_smallDe leur côté, nos conférenciers sont impatients de partager leurs travaux et leurs contributions au développement de l’écosystème logiciel de la Monnaie Libre.
Ce travail fait dans l’ombre a toute son importance car, les supports numériques sont indispensables à la réalisation de notre économie libre.

Des ateliers techniques, des formations et conférences en internes et beaucoup, beaucoup de codes sur ordinateur risquent de faire chauffer le Quai des Savoirs et le Capitole du Libre en ce mois de Novembre !

Petit rappel du déroulé des journées:

Nous commencerons par 2 journées de conférences et d’ateliers techniques (crypto-monnaie, réseau P2P, développement sous Duniter, Cesium, Sakia, Silkaj, logiciels serveurs et clients de monnaie libre, etc…)

Cette partie est réservée aux informaticiens contributeurs ou souhaitant contribuer et aux contributeurs-testeurs des logiciels des monnaies libres ;
Elle sera retransmise en direct sur le net pour permettre aux curieux de jeter un œil dans l’antre des geeks !

S’en suivra, 2 journées découverte et expérimentation des monnaies libres ouvertes à tous, auxquelles vous êtes grandement conviés !
De la théorie, de la pratique et, pour finir, une belle partie de jeu Géconomicus !

Le programme des RML8, c’est ici

Auteur de la TRM*, bloggeur, initiateur des podcasts « monnaie libre ». Stéphane Laborde, pluridisciplinaire, professeur de mathématique, ingénieur passionné de science, de jeu d’échecs et d’informatique se met au service d’une réflexion sur la création monétaire.

Par l’approche théorique et pratique qu’il a développé à travers ses recherches tant scientifiques que philosophiques, il analyse le manque cruel de démocratie dans notre monnaie actuelle – notamment par l’asymétrie constatée dans sa création et dans son émission, et démontre dans la TRM* les fondements d’une monnaie libre qui répond à ce constat.

Il interviendra pendant les 4 jours de ces RML8 sur

  • l’organisation des RML,
  • la formation et la préparation à l’animation du jeu Ğeconomicus 2.0
  • les Ateliers sur la TRM*:
    Module Galilée** : condition avoir déjà joué à Ğeconomicus une partie complète**
    Module Yoland Bresson** : condition avoir fini le module Galilée
    NOUVEAU : le Module Leibnitz**
  • Il nous offrira enfin une conférence de 1h30 interactive sur la TRM* !

Mais laissons à Stéphane l’honneur de se présenter à vous par lui-même :

Propos recueillis par le 4ème singe en Décembre 2014

Quand un homme participe à un système, il en découvre progressivement non-seulement les règles, mais aussi les conséquences de l’utilisation de ces règles. Ainsi un homme souhaitant jouer aux échecs, commence à en apprendre les règles, et en pratiquant le jeu il affine sa compréhension de ces règles, tout en comprenant les forces du jeu lui-même qui dépend de ces mêmes règles, mais ne sont pas les règles. De la même façon en Sciences, et en Science Physique particulièrement pour prendre un exemple, c’est par l’expérience accumulée, la mesure et la vérification, les hypothèses, que peu à peu, l’homme a acquis des connaissances sur des Lois de l’Univers, comme la gravitation ou l’électromagnétisme, et comprend mieux alors comment ces règles impliquent certaines forces. Il ne faudrait pas alors penser qu’il a fini cet apprentissage de ces Lois, ni qu’elles ont une forme définitive, mais comprenant mieux l’Univers grâce à elles, il améliore son potentiel d’action avec l’Univers, maîtrise l’énergie, l’électricité, comprend la gravité, et peut faire ainsi beaucoup plus en accord avec ces Lois bien comprises, sans s’éloigner du nécessaire rapport à l’expérience. Ainsi va l’économie et son fondement qui repose dans son fonctionnement sur une unité de mesure des valeurs économiques : l’unité monétaire. L’homme naît, vit et apprend à comprendre puis à utiliser les valeurs économiques, et doit désormais apprendre à reconnaître la nature de ce que signifie une unité de mesure, tout comme il l’a appris dans les autres sciences. Mais en économie le code monétaire n’est pas imposé par un Univers déjà là, mais choisi et développé par l’homme qui produit conformément à ce code la monnaie qu’il souhaite utiliser. J’ai voulu […] participer de l’éveil de ceux qui commencent à percevoir qu’il y a là un élément fondamental à comprendre, et que l’on peut approcher par la Théorie Relative de la Monnaie, qui révèle la nature de l’influence du code monétaire pour les hommes qui choisissent consciemment ou inconsciemment une monnaie, démontre, dans cet espace, la forme du code d’une monnaie libre. Cette compréhension une fois acquise, le monde économique n’est plus du tout perçu de la même façon, et les conséquences du choix par un homme d’une monnaie fonctionnant selon tel ou tel code, peut se vérifier par l’expérience, et s’effectuer alors ainsi de façon tout à fait consciente. On peut ainsi envisager de se libérer des nuisances qui sont un effet de la cause fondamentale constituée par l’ignorance de la nature du code monétaire utilisé. On pourra ainsi, via de prochaines contributions, aller au delà de cette base, pour trouver et comprendre les causes de nuisances visibles, puis enfin, comprendre que l’on peut, immédiatement et sans attendre, adopter une monnaie dont le code élimine progressivement et définitivement ces nuisances via l’élimination de leurs causes, et éviter ainsi aux générations futures de subir des effets nuisibles de même nature. Afin que l’économie soit l’outil utilisé par l’homme, et pas que l’homme soit l’outil travaillé par l’économie pour on ne sait quelle finalité. 4emesinge.com Suite … … Moins

Théorie Relative de la Monnaie »
**Ğeconomicus ou un module TRM n’est fini qu’après avoir publié son propre compte rendu et ses propres analyses (sans quoi le module est incomplet, car on ne comprend que ce que l’on sait expliquer), sur son propre site internet (en vidéo, texte, ou autre idée…).
Dispensés de publication : les développeurs informatiques contributeurs des logiciels de monnaie libre ».